Monnaie locale complémentaire Québec

monnaie locale complementaire quebec transition

Dans le comité de Décroissance à Québec dans lequel je militais on m’avait parlé d’un documentaire « Sacrée Croissance » de Monique Robin (la réalisatrice de « Le monde selon Monsanto »). Dans une des thématiques, il y avait un reportage qui parlait d’une initiative locale dans une Favéla autour de Rio de Janeiro, au Brésil ; une monnaie locale avait été mise en place. Depuis 10 ans maintenant elle tournait dans le quartier et avait permis une relocalisation d’emplois substantielle ainsi qu’améliorer la situation sociale. Déclic. Puis j’ai commencé à travailler alors à L’Accorderie de Québec et je découvrais le sujet des monnaies sociales. Mon travail m’amenait à être en contact avec de multiples organisations du milieu communautaire, je repensais au documentaire. En fait, pendant un moment c’était comme une obsession, il fallait que j’en parle autour de moi afin de faire connaitre le sujet. Après un certain temps, j’ai décidé d’envoyer une invitation à plusieurs personnes que je connaissais et qui pourraient être intéressées : faisons une première réunion afin de parler d’un projet de monnaie locale. Ainsi de fil en aiguille, après plusieurs mois de rencontres à parler du sujet ; un groupe est né. C’est maintenant un organisme indépendant, animer par plusieurs membres,… Lire la suite

Peterborough, coeur de la transition

Peterborough est une ville universitaire d’environ 80 000 habitants à environ 2 heures au nord-est de Toronto. C’est également la premiere ville du Canada à faire partie du réseau des villes en transition! Ils ont une monnaie locale, le Kawartha loon, qui à debuté son existance en 2011. Ils organisent deux festivals par années, dont l’un est pour célébrer les récoltes, le Purple Onion Festival, où tout est échangé en Kawartha loons. Ils publient également 4 fois par années un magasine, le Greenzine, ou l’on discute de plusieurs problématiques qui intéresse le mouvement. Certaines personnes impliquées dans l’organisation sont  même assez influente pour réussir à faire porter le point de vue de la transition en simpliquant dans certaines instances du gouvernement local. Mais je n’écris pas cet article pour vous faire une énumération de tout ce que fait Peterborough en transition. Je veux plutôt vous parler d’autres choses qui se passe de super intéressant dans cette ville! Les habitants sont invités à venir répondre a deux questions; « Comment pouvons-nous créer une oasis dans une tempête mondiale de positions politiques sans vision? » et « Qu’est-ce qui se passerait si l’on décidait d’utiliser nos plus grands dons et compétences pour cultiver une ville prospère… Lire la suite

Définir les projets alternatifs et Horizon Transition

S’arrêter, prendre le temps de regarder autour de soi pour savoir où l’on se trouve, c’est nécéssaire pour bien avancer. Est-ce que la direction vers laquelle on se dirige est correcte ? Est-ce que la vitesse prise permet de prendre en compte tous les facteurs ? Au départ, Horizon Transition se définissait simplement par un voyage au cœur des alternatives, aller rencontrer des projets alternatifs et leur donner la parole ; lorsqu’on démarre un projet local, un peu marginal, avec une bonne idée pour la collectivité ; on peut parfois se sentir seul le temps que l’initiative trouve d’autres collaborateurs. Nous sommes surement des millions à avoir connu cela. Et si on partageait l’expérience de chacun, afin que cela puisse servir comme les livres, de base de départ à d’autres groupes ? Depuis maintenant 5 mois sur la route, nous souhaitons approfondir plus la démarche entreprise par notre projet. Aller voir des groupes, être des passeurs de paroles afin que chacun puisse agrandir sa connaissance, ça nous semble être un bon premier pas, mais comment faire pour que celui-ci se continue sur des kilomètres ? On en voit passer des nouvelles sur internet, des bonnes et des plus tristes, des révoltantes et des plus réjouissantes. Adepte de la… Lire la suite

« Trees planting » explication d’un métier et retour sur expérience

tree planting

La Colombie-Britannique, province la plus à l’ouest du Canada, est la terre des montagnes Rocheuses et des forêts à perte de vue. Une grande partie de son économie est basée sur l’industrie forestière ; bois de construction, papiers, etc. Tout ce qui peut être fait à partir de bois a surement été fait ici. Ici, c’est l’entretien de la nature, mais aussi les coupes à blanc dévastatrices. Notre mode de consommation demande énormément de ressources premières comme le bois, peu importe les capacités, alors, on coupe beaucoup, trop, toujours plus, jusqu’à avoir des terrains vierges. Dans les plus vieux terrains que j’ai pu voir, ce n’est qu’à partir des années 70 que l’on a commencé à planter des arbres pour reboiser, mais aussi pour répondre aux besoins de l’industrie. Lorsqu’on a commencé notre projet d’Horizon Transition, j’avais fait le choix de quitter mon travail et de passer mon temps sur l’aménagement du camion. Nous avions comme objectif d’être en Colombie-Britannique pour le milieu du printemps et l’été, afin que je puisse faire une saison de Tree planting. Eldorado pour beaucoup, la saison de 2 à 4 mois d’un Planter peut lui permettre de gagner entre 10 000 et 20 000 $. Sur les 3 mois prévus… Lire la suite

River John, Nouvelle-Écosse; une magie se crée

River John, une communauté de moins de 3000 habitants, a une histoire bien similaire à plusieurs communautés rurales du Canada, plusieurs de ses services ferment. Il y a environ 10 ans la banque et l’épicerie du village ont fermé et en juin dernier c’est l’école du village qui ferme. L’annonce avait été fait en 2013, mais cela a créé beaucoup de protestations à l’intérieur de la communauté, ce qui a incité le gouvernement à créer un comité de réflexion pour résoudre les problèmes d’une utilisation trop faible de l’école (80 élèves présents pour une capacité de 250) qui ont mené à la fermeture de l’école. De plus, puisqu’il avait été prévu de fermer l’école, elle n’a pas été entretenu comme il l’aurait fallu pour diminuer les coûts; le comité devait prendre cela en considération aussi. Le comité a travaillé pendant