Escargomotisation: État des lieux

escargot horizon transition achatL’idée derrière laquelle nous avons voulu acheter un camion pour voyager plutôt que de le faire sur le pouce, en transport en commun ou en vélo; c’était que nous pourrions nous faire notre nouvelle demeure, temporaire, avec nous. C’est aussi peut-être qu’il y certaine chose que nous voudrions apporter et que les transporter avec nous dans le sac serait difficile. Cependant, à force de lecture et de discussions, c’est aussi de se dire et de vouloir créer un espace propre à nous et dont nous pourrions avoir un maximum de contrôle. Qu’il soit le plus adapté possible.

Au fur et à mesure des articles, nous essayerons d’aller voir ce qui peut se comme habitat alternatif dans ce sens. Car plus nous lisons et plus on peut voir que l’habitat en camion à certains avantages que l’habitaescargot horizon transition achatt en ville ne permet pas. En fait si, il est possible de le faire en ville, mais l’habitude ne nous le fait pas faire et c’est normal, mais dans un habitat plus petit, les besoins étant tout de même similaires, il est important de voir à maximiser l’espace, produire son énergie et réduire ses déchets. Enfin… réduire ses déchets, oui, mais savoir quoi faire de tout ce que l’on met normalement à l’eau, il est question bien entendu des toilettes.

Premier article d’une série qui montrera au fur et à mesure la transformation de l’escargot comme nous le souhaitons. pouvons.

L’état des lieux montre que le camion est assez vidé de son contenu, pas sièges sauf à l’avant, un simple contreplaqué vissé au sol pour faire office de plancher. Le chemin du retour a été assez bruyant, la tôle n’est pas un bon isolant!

Comme dit précédemment le camion, un GMC Savana 2002 modèle 1500 a été acheté lors d’un encan du gouvernement du Québec au mois de septembre à Montréal pour 1900 $, frais et taxes: 2 100$. Selon les papiers du véhicule, il appartenait au Gouverneur du Québec, avec ses vitres peintes à l’arrière et l’ancienne écriture que l’on peut lire sur les côtés « Plomberie Gervais », il semblerait que l’escargot ai servi dans son ancienne vie à faire des planques. L’histoire ne le dit pas, mais on se l’imagine et c’est toujours quelque chose à raconter. Cependant, les vitres peintes étant interdites au Québec, c’est tout de même une question légitime.

De toute façon peu importe, nous lui ferons peau neuve! À ce moment-là nous le nommions encore Poupée Russe pour les montants supplémentaires surprises suite à l’achat pour les réparations.

Les photos ont été prises devant l’atelier coopératif La Patente, dans Limoilou à Québec, là où nous le transformerons. C’est tel que tel, que nous l’avons eu et pensé que ce serait notre future maison!


Also published on Medium.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *