Aménagement du camion; pose du contre-plaqué

Nous avons maintenant terminé la partie arrière de l’isolation du camion et commençons le gros du travail, tout du moins le visible ! L’avant du camion sera fait un peu plus tard, les complexités des formes avec les différentes courbes nous poussent à aller d’abord là où nous pouvons avancer. C’est maintenant l’étape où l’on ne peut plus reculer, la pose des murs.

escargot horizon transition

Espace en avant qui n’est pas tout à fait finit

Au tout début du projet, nous avions en tête que tout le camion serait en bois, tout en planches. Le temps avançant et voyant la masse de travail que cela pourrait être nous avons choisit d’utiliser plutôt du contre-plaqué d’épinette de 3/8 de pouces d’épaisseur. Le plancher quant à lui est en contre-plaqué d’un quart  de pouce (plus épais) afin d’être plus résistant puisque nous aurons besoin de marcher dessus. Nous avions commencé à regarder le lambris, qui aurait permis d’être posé rapidement, mais c’est beaucoup trop lourd pour tout ce que nous aurions à mettre. Le contre-plaqué est quant à lui léger et résistant, ce qui est un avantage dans un camion aménagé.

escargot horizon transition

le plancher poser, on peut marcher, et une première plaque de poser sur un mur!

La grosse problématique pour la pose des murs, c’est que les parois d’un camion ne son pas égales tout le long, combien de fois lors de la pose des murs on a souhaité avoir un cube à la place ! Car les murs sont arrondis, dans les deux sens, sur la longueur ainsi que sur la hauteur ! Va falloir jouer d’ingéniosité pour bien poser cela, mais c’est aussi à ce moment-là que l’on se rend compte que l’isolation aurait pu être mieux faîte pour faciliter la pose des parois.

Après réflexion, c’est en hauteur que nous poserons les murs, nous les fixerons directement dans la structure en acier qui soutient le tout. Ça va permettre de visser les planches directement sans que les vis sortent par dehors. En utilisant la hauteur, on aura aussi une seule courbe à gérer, celle de bas en haut. En faisant plusieurs plaques sur la longueur, ça nous permet de ne plus avoir à subir cette courbe sur le long.

escargot horizon transition

Les structures de métal sont celles que nous entre les laines de verre, on va pouvoir visser dedans.

Il va nous falloir prendre les mesures entre chaque montant et faire attention où se trouvent les vides afin que nos vis tombent juste et que les panneaux puissent reposer sur les structures de manières égales. Il faudra également couper au niveau des roues pour les couvrir plus tard.

escargot horizon transition

Voici un morceau qui ira sur un côté du camion, les lignes que nous voyons sont ce que nommons striée, ce sera l’endos du panneau.

Bien que nos morceaux de contre-plaqués soient relativement minces, ils ne le sont pas tout à fait pour prendre la forme, même dans un sens. On va donc strier toutes les planches du côté intérieur, c’est une technique afin de cintrer le bois ou de lui donner une courbe plus facile. La technique consiste à passe une lame tout le long d’un morceau, mais pas assez profondément pour le couper en deux, juste lui enlever une épaisseur sur une longueur totalement. Ainsi, avec le vide créé on va pouvoir plier le bois plus facilement. Les murs font environ 1 mètre 40 de haut, on va surtout strié dans le centre, une quinzaine de fois environ.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *