La cuisine de l’escargot!

cuisine camionPeut-être que c’est nos origines, mais si y’a une chose que l’on aime, c’est manger! Et bien à part de cela, pas de produit industriel ou toute autre chose dont l’on ignorerait le contenu. La nourriture c’est l’énergie de notre corps, alors c’est une chose importante! Manger cela se fait 3 fois par jours au minimum, il fallait donc un système qui puisse s’adapter à l’escargot, c’est-à-dire ne pas prendre top de place, mais en même temps que ce soit facilement accessible sans que l’on ait à installer trop de choses pour y avoir accès. On s’est beaucoup inspiré d’images trouvées sur internet tout en imaginant le voyage. On va toujours essayer de viser au maximum le soleil, on veut donc imaginer au maximum que l’aménagement que nous faisons s’adaptera facilement à l’extérieur. L’escargot n’est pas le plus grand espace qui soit, mais la nature est notre terrain par extension, c’est donc en pensant à l’aménagement quand nous nous arrêterons quelque part qu’il faut penser pour que ce soit le plus simple possible. cuisine camion

cuisine camionC’est une image vue au hasard sur internet qui a inspiré l’installation de notre petite gazinière. Elle est fixée sur la porte de côté, ainsi il nous suffit d’ouvrir la porte pour pouvoir cuisiner dehors. La double portière sur le côté du camion sera le passage principal du camion, alors on essaye de faire que celui-ci ne soit pas obstrué, mais qu’il puisse être facilement aménagé lorsqu’on s’arrêtera. Le système est simple, quand on roule la gazinière est repliée contre la porte et fixée, puis quand on s’arrête on ouvre la porte et on la déplie. Si jamais il y avait du mauvais temps, il est possible de la déplier et de refermer la porte afin de cuisiner à l’intérieur s’il y avait besoin.cuisine camion

cuisine camionEn pensant l’espace, on se rend compte qu’il est important que tout soit facilement accessible. Au-dessus se trouvent toutes les épices et sur le meuble « bureau » se trouvent tous les couverts, les condiments et le nécessaire. Une planche à découper se déplie afin de s’installer pour couper les aliments ou pour installer son verre de vin en cuisinant 😉

Nous en sommes pour l’instant toujours en période test, on verra avec les premiers arrêts. Nous avons déjà fixé au plafond les condiments au lieu de l’aimanter sur le meuble à épices, car à chaque fois que nous fermions les portes celle-ci tombait.

cuisine camion


Also published on Medium.

A propos Laurent

Après des études de philosophie, il s’est perdu et s’est retrouvé en Amérique du Sud pendant 2 ans. De retour à Québec, il passera par plusieurs emplois où il ne se retrouva pas. Membre de l’Accorderie de Québec il finira aussi par y travaillé pendant 2 ans. C’est à ce moment-là qu’il commencera à s’intéresser aux monnaies locales et sera un des initiateurs du projet à Québec. C’est aussi à ce moment qu’il sera impliqué au comité Décroissance et Transition des AmiEs de la Terre de Québec et à l’atelier collaboratif La Patente. C’est au cours des ces rencontres et implications que le désir de vouloir faire émerger ces mouvements naitra.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

3 Commentaires

  1. Belle petite cuisine très fonctionnel et bien pensé, bravo à tous les deux.

    • Pour l’instant, nous l’utilisons partiellement, le temps n’est pas assez chaud. Nous nous dirigeons tranquillement vers de bonnes températures et ainsi cuisiner à l’extérieur de bons plats!

  2. Audrey, tu aurais pu appeler EVEA, concepteur de cuisines pour camping car !
    C’est génial vos inventions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *