Peterborough, coeur de la transition

Peterborough est une ville universitaire d’environ 80 000 habitants à environ 2 heures au nord-est de Toronto. C’est également la premiere ville du Canada à faire partie du réseau des villes en transition! Ils ont une monnaie locale, le Kawartha loon, qui à debuté son existance en 2011. Ils organisent deux festivals par années, dont l’un est pour célébrer les récoltes, le Purple Onion Festival, où tout est échangé en Kawartha loons. Ils publient également 4 fois par années un magasine, le Greenzine, ou l’on discute de plusieurs problématiques qui intéresse le mouvement. Certaines personnes impliquées dans l’organisation sont  même assez influente pour réussir à faire porter le point de vue de la transition en simpliquant dans certaines instances du gouvernement local.

Mais je n’écris pas cet article pour vous faire une énumération de tout ce que fait Peterborough en transition. Je veux plutôt vous parler d’autres choses qui se passe de super intéressant dans cette ville!

https://pbs.twimg.com/media/DEDRNkOUMAEXPOo.jpgLes habitants sont invités à venir répondre a deux questions; « Comment pouvons-nous créer une oasis dans une tempête mondiale de positions politiques sans vision? » et « Qu’est-ce qui se passerait si l’on décidait d’utiliser nos plus grands dons et compétences pour cultiver une ville prospère et résiliente? » C’est l’invitation que fait l’organisme Peterborough dialogues pour créer un espace de discussion significative et profonde où les gens viennent parler de ce qu’ils ressentent à propos de leur la ville. Ces discussions ont réussit a créer déjà quelques projets comme la création de plusieurs jardins pour favoriser la présence de pollinisateurs.

Ils crées ces rencontres en se basant sur les techniques d’art of hosting et celles de Peter Block. Bien que je n’ai pas eu la chance d’expérimenter l’un de ces dialogues, les personnes que j’ai rencontré à Peterborough semblaient extrêmement touchés par la puissance de ceux-ci, comme je l’ai moi-meme été lors d’une retraite d’art de la rencontre.

L’art de la rencontre est assez similaire à l’art of hosting, mais en y rajoutant d’autres saveurs, comme celle de la communication non-violente et l’improvisation appliquée. C’est un groupe de Montréal, Lupuna, qui a fait la traduction du terme, tout en y rajoutant leur propre essence. La communication non-violente permet d’avoir plus de compassion pour soi et pour les autres en reconnaissant que nous avons tous les memes besoins universel, seul les stratégies pour y répondre diffèrent. À travers cette experience, je me suis connecté a mon intelligence émotionelle et corporelle comme jamais auparavant; notre société malheureusement ne donne de valeur qu’à l’intelligence rationelle. Le résultat? En retrouvant un équilibre entre ces trois formes d’intelligence et grâce à l’écoute sans jugement du reste du groupe, nous arrivons à être beaucoup plus créatif. C’est du moins ce que j’ai pu expérimenter avec les autre participants de la retraite. Nous touchons à l’intelligence et à la sagesse collective, ce qui nous permet de comprendre et de faire face aux défis qui surviennent. Je suis maintenant convaincu qu’une large part des solutions que nous tentons d’appliqués et d’autres que nous cherchons viendrons d’un dialogue de cette forme! C’est pourquoi j’ai été très impressionné de voir qu’ils créaient un espace pour ce type de discussion à Peterborough.

Aujourd’hui le projet est en transformation. Peterborough dialogues a été créé par axiom news, une compagnie médiatique qui raconte des « generative stories« (Suivez le lien pour en savoir plus sur le sujet, c’est en anglais, mais c’est beaucoup mieux expliqué que je ne pourrais le faire!), mais il mute vers quelque chose qui pourrait fonctionner économiquement, contrairement aux dialogues.

J’ai le sentiement que toutes ces techniques pour entrer en relation profonde les uns avec les autres vont chercher quelque chose de sacré longtemps perdu au fond de nous, qu’ils répondent à un besoin vibrant d’être réellement entendu et écouté. Ces dialogues ont la puissance du changement en eux, faites-en l’expérience!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *