Local 20/20 : Groupe de transition à Port Townsend, Washington, USA

Alors que nous nous apprêtions à quitter l’île de Vancouver pour aller à notre première destination du projet Horizon Transition, nous avons reçu une réponse à un courriel envoyé un mois plus tôt.

— Je suis désolé, je viens de voir votre message, mais si vous venez ici je serais ravie de vous accueillir ici à Port Townsend
Un regard sur la carte pour voir où se trouvait cette ville : 90 miles du traversier après la frontière Américaine….
— Hé bien nous nous apprêtions à prendre le traversier, apparemment on serait là demain…
— Fantastique, nous avons justement une fin de semaine de conférences organiser autour de la thématique « L’économie du bonheur », nous serions ravis de vous y inviter avec l’équipe de transition d’ici le Local 20/20

 

Le voyage a cette particularité qu’il faut laisser une place à la découverte surprise. C’est ainsi que nous nous sommes rendus dans cette ville de la côte Nord-Ouest Américaine. Nous avons été accueillis par Sonja membre du groupe local de transition, le Local 20/20.

 

Les débuts

local 20/20 transition group Port Townsend
Logo Local 20/20

Alors que nous visitons les groupes de transitions, nous aurons la surprise de rencontrer ce groupe existant avant le mouvement de transition. Port Townsend, par l’entremise du Local 20/20 n’est une ville de transition que depuis 2012, alors que ses prémisses datent de 2001. Au commencement, il y avait des militants pacifistes qui cherchaient un moyen efficace de lutter contre la guerre. Et si plutôt que de la combattre on la rendait inutile ? La majorité des guerres dans lesquelles se trouvent les États-Unis sont une question de ressources, alors si on en avait plus besoin ? C’est de là que l’idée de militer pour un monde plus local et suffisant est née. Puis en 2006, alors que naissait le mouvement de transition en Angleterre, il y avait dans l’état de Californie une initiative très similaire qui se mettait en place dans la ville de Willits. Un de ses initiateurs est venu à Port Townsend faire une conférence, l’idée de la durabilité pouvait maintenant germer.

Ce qui aura été un collectif citoyen, deviendra un OBNL en 2009 et entrera dans le réseau de la transition en 2012. Mais ils n’auront pas attendu pour être dans un réseau, car en 2007 ils feront partie des initiateurs du réseau SCALLOPS.

 

L’organisation

local 20/20 transition Port Townsend Jefferson County Washngton State
Organigramme du Local 20/20

Comme pour tout groupement, le fonctionnement interne est une clé majeure et une partie de son identité. Je questionne Richard sur la sociocratie, il me dit que leur fonctionnement en est proche, leur site internet parle plutôt d’organisation Chaordique, mais les mots de Richard sont surtout : organique. Dès la naissance du regroupement de citoyens dans le collectif du Local 20/20, c’est par centre d’intérêt que les groupes se formeront. Les premiers cercles seront autour de la nourriture et du gaspillage. Actuellement, il y a environ une dizaine de groupes au sein du Local 20/20 se rencontrant une fois par mois. Certains se voient plus souvent, tandis que d’autres ne sont plus actif, comme le cercle : Shelter (abri). Dans le comité central se retrouvent un représentant de chaque identité du groupe et les membres du CA qui se nomme orateur au lieu de titre légal.

 

Des réussites

Local20/20 est un organisme citoyen fonctionnant en cercle, un peu comme la sociocratie, mais sans s’en réclamer. Parmi ceux-ci, notre interlocuteur, Richard Dandridge, a pointé deux exemples comme bonne réalisation.

LION, vous connaissez ? C’est un modèle qui s’est exporté un peu partout aux États-Unis et qui a été mis en place par le cercle économique du Local20/20. Local Investing Opportunities Network, ce que l’on pourrait résumer par du crédit mutualisé. Alors que l’on était dans l’ère Bush fils et que les lois favorisaient les grandes entreprises, l’idée des fondateurs du LION est d’avoir réuni des individus qui ont des moyens financiers et qui ont un intérêt et pour la communauté et pour le climat, qui comprennent l’importance de miser sur le local. Plutôt que de passer par une banque qui fera un prêt avec beaucoup d’intérêt, les membres de LION peuvent vous prêter avec peu ou pas d’intérêt, c’est un accord individuel avec chacun des prêteurs. Si vous ouvrez une boulangerie, certains pourraient être intéressés à se faire rembourser en pain par exemple.

Le projet a eu impact réellement fort sur la communauté de Port Townsend, lors de notre venu dans la conférence de Economics of Happiness, nous avons pu visiter une ferme et cidrerie qui ont pu se créer grâce à ce système. La mairesse de Port Townsend est actuellement un des membres fondateurs du LION au sein du Local20/20

Un deuxième bon coup soulevé par Richard Dandridge est le Neighborhood Preparedness du cercle Emergency. Il faut savoir que le Jefferson County, comme une grande partie de la côte ouest, est en attente du grand tremblement de terre. Les risques sont très grands et la dépendance de chacun également, il faut alors pouvoir être prêt en cas de catastrophe. Ce ne sont cependant pas les normes survivalistes qui sont de mises, mais tout au contraire l’interrelation de chacun et l’entraide qui sont mises de l’avant. Le groupe sert de lien entre les officines du comté et le voisinage, c’est un relais pour diffuser l’information et former les gens.

Locla 20/20 Port Townsend map
Travail du groupe de transport pour inciter les citoyens à marcher: inscrire les temps entre chaque destination à pied.

Un projet futur

local 20/20 Richard Dandridge
Richard Dandridge et Horizon lors au kiosque du Local 20/20 lors de la conférence “Economics of Happiness”

Des projets, les gens du Local 20/20 en ont plein et sont investi dans plusieurs initiatives, malgré cela ils trouvent le temps d’avoir de nouvelles idées. Richard m’explique qu’avec des nouveaux membres ils aimeraient faire des visites guidées de Port Townsend dans le futur. Se projeter dans le temps, dans 25, 50 ans et essayer d’imaginer qu’est-ce que l’on garderait comme souvenir de maintenant. Alors que l’histoire actuelle de la ville la présente comme une ville portuaire, comment les yeux futurs qui regarderont cette époque la jugeront-ils ? Je n’ai pu m’empêcher de penser au chapitre 7 du manuel de transition qui parle des contes de transitions et comment imaginer l’après-pic pétrolier.

 

Question

Port Townsend est une ville à la population grandissante, mais de personnes à la retraite. Le temps clément et moins chaud du sud amène de nouveaux habitants. Nous avons pu le remarquer lors de la conférence à laquelle nous sommes allés, mais aussi dans les questions que Richard adresse aux autres groupes.

Comment avez-vous amenez des jeunes à s’impliquer et pourquoi ?
Comment une communauté priorise-t-elle son champ d’action parmi toutes les problématiques ?

 


Also published on Medium.

One Comment

  1. Merci pour cette belle rencontre! C’est vraiment inspirant!
    J’aime beaucoup la parti sur se projeter dans le futur, ça fait aussi référence à Joanna Macy et ses livres Active Hope et Le travail qui relie qui sont sur ma liste de livres à lire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *