(Français) Aménagement du camion, les plus et moins après 4 mois

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

C’était le dimanche 12 mars, une tempête de neige commençait et nous venions de finir notre déménagement, tout ce que nous avions se trouvait maintenant dans l’Escargot, notre nouvelle demeure depuis 4 mois. Ça ne s’annonçait pas évident, l’émotion était présente, les projets remplissant l’esprit, mais nous devions commencer nos premiers kilomètres, 256 plus précisément, direction Montréal. Le camion était rempli, heureusement nous n’allions pas dormir dedans la première nuit, ni les quelques suivants puisque hébergé à Montréal et puis par la suite nous allions au Vipassana.

Nous sommes maintenant mi-juillet, il y a de la neige sur le top des montagnes, mais on se baigne dans la mer en la regardant, nous sommes à Vancouver et 8 000 km se sont additionnés aux premiers. Cela fait donc environ plus une centaine de nuit que nous dormons dedans. Il fait maintenant chaud et nous passons la totalité de nos journées dehors, finit le froid hivernal.

C’est le moment de faire un retour sur l’aménagement du camion que nous avons fait. On l’a déjà écrit, mais au départ nous voulions avoir un Escargot un peu plus costaud (comprendre plus haut) pour que l’on puisse se tenir debout. On nous l’avait conseillé et on avait pu se rendre compte que vivre dedans serait plus agréable dans ces cas-là. On a finalement opté pour un escargot qui avait moins pris de stéroïdes, c’est que ça coûte cher ces bêtises-là. Dès le départ, nous savions que notre voyage serait en fonction de la température. On est amateurs de soleil et on va le suivre, c’est-à-dire aller vers le sud lorsque la saison le requerra. Nous avons donc penser à notre aménagement pour qu’il soit fonctionnel avec l’extérieur, que l’on puisse agrandir notre espace de jeux dès que l’on s’arrête. Ceci étant dit, allons-en aux faits.

Commençons parce qui nous semble le moins pratique.

garde-manger cuisine escargot horizon transitionLorsque nous avons eu l’électricité, notre première pensée a été que nous pourrions ainsi nous permettre d’avoir un mini frigo afin de garder les aliments au frais. Nous avons longuement cherché avant de trouver et d’opter pour une glacière électrique. Nous avions choisi cela, car en fait l’équipement en 12volt (adapté aux genres de batteries que nous pouvons avoir) est extrêmement cher, au Québec en tout cas. Si nous voulions quelque chose qui puisse marcher au propane, toute de suite les dimensions devenaient trop excessive pour la taille de notre van. C’est pour cela que nous avons opté pour une glacière électrique : pas obligé de la faire fonctionner en permanence, transportable, plus compacte, bref que des avantages ! Mais qu’est-ce que ça consomme comme électricité !

Au début du voyage cela n’était pas un problème, mais avec l’été arrivant on se rend vite compte que le principe d’une glacière qui est de garder au frais peut vite s’inverser s’il n’y a pas d’apport en frais. Il fait parfois plus chaud dedans que dans le camion. Si on décide de faire fonctionner la glacière avec la batterie, cela prend énormément de temps avant de se refroidir et cela vide complètement notre réserve. Devrait-on acheter de la glace de temps en temps afin d’avoir un apport en froid ? Est-ce utile ? Au vu de ce problème, la glacière est présentement vide et ce n’est pas contraignant. Nous ne mangeons rien qui nécessite réellement d’être gardé au frais, à part le beurre peut-être, mais sinon ce n’est que des produits frais que nous achetons en petite quantité. C’est une réflexion que nous sommes en train d’avoir si on le garde ou pas. On a trouvé aussi que l’on pouvait garder au frais, si nécessaire, un plat une nuit en le mettant dans une rivière dans un emballage imperméable. Écologique et efficace, c’est une alternative possible en Colombie-Brittanique, mais quand on sera en Arizona par exemple ?

L’eau

Avoir le frigo cela nous a imposé une contrainte d’espace afin de la placer. Afin d’être indépendants, nous voulions également avoir une bonne réserve d’eau, nous avons opté pour un contenant de 20 litres, on peut tenir 4 jours sans restriction dans la forêt. Autant maintenant avec l’été en faisant des arrêts en pleine forêt c’est beaucoup plus simple, autant au départ quand nous devions rester à l’intérieur à cause de la température, l’emplacement de l’eau et du frigo ensemble était une source d’agacement. Un contenant de 20 litres d’eau, c’est lourd, c’est 20 kilogrammes, il y a aussi l’effet de mouvement à l’intérieur du bac quand on roule, avoir ce type de contenant à une certaine hauteur ne nous inspirait pas. Il devait être proche du sol, mais l’espace était restreint et il ne restait plus que dans le garde-manger devant le frigo. Ce qui est pénible, car l’on doit retirer l’eau à chaque fois pour atteindre le frigo. De plus pour se verser de l’eau il faut basculer le contenant, en se levant ce n’est pas l’activité physique la plus agréable !

On a bien acheté une pompe manuelle qui s’insère dans l’ouverture afin de donner de la hauteur, mais celle-ci ne rentre pas quand le contenant est dans son rangement. Nous n’avions pas acheté le contenant avant de partir et on en paye le prix dans l’organisation maintenant. Si on retirait le frigo par contre… on pourrait placer l’eau différemment….

La tablette du meuble bureau.

Alors que c’était une des parties dont Laurent était le plus contenant dans la confection des meubles, pour l’aspect multifonctions, c’est finalement une partie qui n’est pas si adaptée… Afin de manger à l’intérieur par mauvais temps ou alors de travailler, on a une tablette repliable dans le meuble pour ne pas prendre trop d’espace avec une table. Elle a deux tailles différentes. Cependant nous n’avions pas encore vécu en camion et nous n’avions pas pensé à toutes les situations ! La tablette est fonctionnelle et remplit pleinement sa fonction, elle est solide, mais qu’est-ce qu’elle est pénible à utiliser!

Ses pattes ne sont pas très pratiques à mettre même si nous avons trouvé quelques astuces. On pensait au départ mettre des chaînes qui tiendraient le meuble afin de ne pas déranger les pieds, mais nous craignions pour la solidité, nous sommes en train d’y repenser. Car quand le lit est fait, il faut penser à lever les pattes à l’avance sinon on y a pas accès, de plus, si on veut s’allonger, elles prennent de la place. Le point peut-être le moins pratique et qui fait du plus grand espace du bureau, la partie finalement la moins utilisée, c’est que la tablette ne s’abaisse pas au complet. Nous pensions que ce ne serait pas un problème, mais il s’avère finalement que c’est un point important si on veut y accéder rapidement qu’il n’y ai pas besoin d’ouvrir à chaque fois. Il faudrait démonter la tablette et la réinstaller différemment afin d’au moins avoir cela, nous y pensons fortement. Car même le soir, lorsque la paresse s’installe et si on regarde quelque chose sur l’ordinateur nous ne pouvons le laisser ainsi et il y a donc perte d’espace.

Les plus: rack, lit, la partie cuisine et la toilette

escargot cuisine horizon transitionBien que le garde-manger pourrait s’améliorer avec la modification de la partie du bas pour l’eau et le frigo, la partie « cuisson » et épices quant à elle un plus ! Nous avons pensé à installer la partie où se trouve le réchaud sur la porte, ainsi, lorsque nous voulons cuisiner, il suffit d’ouvrir la porte et nous voilà dehors ! Pas besoin de tout déplacer, juste une porte à ouvrir !

Pour être honnête, tout ne s’est pas déroulé comme on le souhaitait au départ, nous avions récupéré un réchaud et fait un meuble sur mesure, mais nous ne l’avions jamais essayé ! On n’en avait pas encore besoin… Quand vint le temps de l’essayer, misère et désolation, il manquait des pièces et impossible finalement les trouver. En fait, on l’a trouvé en Colombie-Britannique, mais à un prix tellement élever et la pièce ne s’avérait pas fonctionnel avec notre installation, qu’il a été préférable d’en acheter un autre… Un peu plus grand et s’adaptant moins, mais qui finalement peut être plus pratique si on décide de cuisiner sur table à pique-nique….

Le rack

Alors que l’idée semblait un peu « too much » au départ, le rack sur le toit est devenu un de nos meilleurs amis. Lorsque nous sommes partis de Québec, les malles qu’il nous permettait d’avoir ont été un salut dans notre capacité de stockage. Nous l’utilisons maintenant pour fixé les douches solaires, nous essayons d’installer un paravent, il y des roues de secours et nous allons-y faire une terrasse. Autant que pour l’été c’est comme un agrandissement du camion. De plus sa solidité nous permet aussi de fixer un côté du hamac. Nous sommes également à penser aussi faire un déshydrateur et un four solaire que nous pourrions incruster dedans, c’est une source infinie de projets à réaliser.

Le lit

horizon transition aménagement camion lit

Sur une proposition d’Audrey et des idées venant de Pinterest, le lit répond parfaitement à nos besoins. Le principe est simple ; les lattes de bois le formant s’emboitent pour se ranger. Au lieu de se déplier comme un futon, il se tire. L’idée originelle est d’avoir le lit en deux parties, nous l’avons fait en 3 afin de pouvoir replier la partie proche de la porte tout en gardant une partie plus grande pour se réveiller tranquillement. Nous avons fait une literie adaptée sur mesure afin de répondre à ces particularités et en 2mn le lit est fait. Nous avions des tapis de mousse à l’appartement, nous les utilisons pour les mettre en dessous du matelas de mousses et les lattes de bois et les rêves sont doux ! Nous ne sentons pas les lattes.

La toilette

toilette sèche camion compost« C’est une perte d’espace ! » — « Mais qu’est-ce que vous allez faire de cela ! » — On en a entendu des commentaires lors de la confection de notre toilette, mais finalement l’idée qui apparaissait comme saugrenue nous est très utile ! Quand nous sommes dans la forêt, on peut s’accommoder facilement de la nature en pleine journée, c’est une autre histoire la nuit quand on est à moitié endormis…. En ville les toilettes se trouvent dans les lieux publics, mais en plein embouteillage ou quand on dort dans une rue résidentielle et qu’il ne faut pas se faire remarquer…

Puis finalement, même en forêt, pouvoir s’assoir sans avoir à être dans de hautes herbes… faire son affaire en regardant le paysage au loin, confortablement assis, c’est un luxe que nous apprécions ! Fonctionnement simple avec la sciure, son réservoir fait que nous nous l’avons rempli qu’une fois depuis le départ que cela fonctionne. La vidant régulièrement et y mettant la bonne quantité de sciure, c’est parfait. On la vide quotidiennement et un coup d’eau dedans et c’est comme neuf.

Pour tout dire, elle est multifonctionnelle, car quand elle est refermée, c’est un banc, mais c’est aussi notre table. Mais chut !

The Snail’s Kitchen

cuisine camionOne thing that we love is food and maybe our origins has something to do with that. We don’t eat processed food however or anything we don’t know the origin of. Food is our body’s fuel, so it’s important. Since we eat 3 times a day, we needed an adaptable system that would not take up too much room, that would be accessible and could be set up easily. We got inspiration from pictures we saw on the Internet, keeping in mind the kind of trip we wanted to do. At the same time, since we enjoy spending time outdoors in the sunlight, we wanted something that could allow us stay outside while cooking.
cuisine camion

cuisine camionThen, we stumbled upon an image of a gas stove on a side door. You could just open the door and you had an outdoor kitchen. Our van has a double door and we didn’t want to obstruct the way in and out. The system is quite simple. It folds up against the door when we’re driving. When we need it, we unfold it and it can be used both inside the van or outside when the door is open.

cuisine camion

Thinking about space, we realized that it was important for everything to be easily accessible. Spices are above and the plates, condiments are stored on the “desk” table. A cutting board is unfolded and can be used to chop the food or to put your glass of wine on while you cook.

cuisine camion

We are still testing everything out and making adjustments. For instance, we found a way to attach the condiments to the ceiling instead of using magnets on the spice cupboard, because they would fall every time we closed the door.

cuisine camion

 

L’escargot se fait un toit, un rack home-made

horizon transition rack toi van

Il y a parfois des choses que l’on veut parce que l’on s’en fait des images, des idées, c’est parfois aussi simplement des lubies. Cependant, ayant la chance de travailler à La Patente et que celui-ci possède entre autres également un atelier de métal, pourquoi ne pas en profiter ? Dès l’achat de l’escargot, le nom de notre camion, Laurent avait l’idée de mettre un rack, les photos de gens mangeant sur leur toit au bord de la mer, c’est l’image idyllique. Et puis c’est toujours un endroit pour ranger du stock…

Décider de partir en voyage, sans date de retour, impose certaines restrictions, notamment au niveau de la place. L’avantage du camion, c’est que l’on peut être pas mal autonome pour tous nos besoins une fois partis. Si on a pris les bonnes choses. Comment choisir ? Et puis si jamais on avait besoin de cela ? Et puis de ça ? Et ça je l’aime bien quand même… 

Nous avons choisi de ne pas avoir un van qui permet d’être debout à l’intérieur alors autant en profiter pour aménager le toit! Il fait 11 pieds de long sur 5 pieds de large, ce qui représente là quasi longueur et totale largeur du camion. Nous allons essayer de ranger 2 malles en métal sur le dessus qui pourront être fixées dedans. Il sera également possible de mettre une feuille de contreplaqué dessus et d’en profiter comme d’un plancher pour y pique-niquer ou dormir. Rajoutant un peu de poids et un peu plus de visibilité, il nous permet également pouvoir faire avoir du rangement de chose utile, mais qui n’encombre pas l’espace intérieur.

Voici donc les premières images du rack avant les finitions finales. Le tout a été réalisé dans l’atelier de soudure de La Patente.

 

Aménagement du camion: Pose du plancher

Une fois les différentes structures faites, nous pouvions déterminer un peu comment nous allions organiser l’espace. Il était difficile de se baser sur des choses déjà faites et présenter sur internet, car ce qui se trouve beaucoup est pour des espaces plus grands ou alors pour des aménagements pour de courtes durées.

horizon transition aménagement camion

Le meuble “manger”

Le lit étant fait nous avions nos deux autres structures également faites, mais reste à savoir ce que nous mettrons dedans exactement. Nous avons pensé l’aménagement selon le fait que nous aurions à vivre dedans qu’il fasse beau ou pas. On veut alors un maximum d’espace libre à l’intérieur.

horizon transition aménagement camion

Le bureau qui servira à ranger nos affaires.

On est donc passé à une étape suivante du projet par rapport au fait que cela nécessitait d’être à l’intérieur et qu’il nous fallait profiter de l’espace actuellement disponible à La Patente.

Notre prochaine étape a donc été la pose du plancher. Nous avons recouvert tout le sol d’un styromousse 1/2 pouce avec son pare-vapeur et ensuite une feuille de contre-plaqué 3/4. Cependant en tenant compte des différentes formes du plancher, les morceaux de contre-plaqués n’étaient pas tout bien fixés, on a décidé de mettre un recouvrement de vinyle tout le long et celui-ci se mettant avec de la colle il ira joindre les différents morceaux ensemble.

La structure des meubles; le lit!

Lors d’un voyage en camion comme nous nous apprêtons à faire, bien qu’il y est plusieurs choses importante, le lit en est une assez majeur. Si on prend une journée moyenne d’activité, ce sera le lieu le plus utilisé.

Nous avons regardé plusieurs montages possible, beaucoup de camion aménagé font le “classique”; des bancs autour d’une table qui peut se baisser et devenir un lit. Ou alors, plus dans les sprinter, tout simplement avoir un lit à l’arrière donnant sur la porte, qui ne se bouge pas, mais avec du rangement dessous.

horizon transition aménagement camionÉtant donné la taille que nous avons, il a semblé important de penser à plusieurs cas de figures. Que souhaitons nous dans le camion un jour de pluie? Favoriser l’espace ou le confort? Il faut un endroit pour circuler, mais aussi de la place pour le mode travail ou quand on fera la cuisine à l’intérieur. C’est alors que nous sommes tombés sur une structure appelé “step bed”, le lit s’enchevêtre. Ce pas le futon qui se déplie, mais le principe est le même un sofa qui devient un lit. Plutôt simple de construction et s’adaptant à ce que l’on voulait, c’est l’idée qui a été appliquée. On l’a un peu modifié en le faisait en deux sections, ce qui permettrait d’avoir tantôt un sofa, tantôt un L ou bien un lit.

Comme les autres structures, tout cela a été réalisé avec du bois de récupération.

Preparing the structures inside the van

Refurbishing a van is done in several phases, and progresses according to your priorities. As members of the Atelier Co-operatif La Patente, we were lucky enough to have a garage to keep the van in so that we could work inside when it was necessary. The first steps of this refurbishing were focused mainly on insulation and working directly inside the van, as you have seen from our earlier blog postings. The farther we went, the closer we got to the step of finishes, where we will focus on furniture. This work will be able to be done outside, and then we will install the pieces.

horizon transition aménagement camion

Le début de l’aménagement, quelles dimensions nous voulons?

At this step, we are working on the structure of the furniture. We did try to do a sketch of the vehicle, but with the non-conventional shapes that we dealt with in the plywood floor, it is difficult to make blueprints that can actually be used. We therefore took advantage of the time we had inside to make the bases of the furniture that we could then bring into the workshop to work on.

horizon transition aménagement camion

Le meuble qui servira de “bureau”, en face du lit-banc

After reading several blogs on refurbishing vehicles, comparing different refurbishing projects according to the size of the vehicle, but also thinking about the length of the project that we wanted to undertake, it’s a job that you have to talk through as you’re doing it.

In the best of worlds, we would have liked to have a vehicle that allowed us to stand up inside it, but vehicles this size turned out to be big gas guzzlers. They were just plain out of our price range. This is why the choice of the Savana van seemed okay to us. It was a better than average-sized vehicle, and we are aiming at spending as much time outside as possible.

horizon transition aménagement camion

Le travail avance, on fait également le tour des roues pour ne pas abimer l’isolation

After some discussions with friends, it also seemed important to us to make sure that the entrances to the van were unencumbered, as we would end up having stuff in the way anyway during the trip. It’s better to not clutter it up too much before we even leave, and keep in mind the mess we are going to have in the future.

It’s not a 10-wheeler, so we don’t have an infinite amount of space. We had to choose what would really be necessary: a bed, a place to eat, a toilet, and a kitchen. We will also give ourselves the luxury of having an “office space” for our computers, crafts, and games.

Generally speaking, we will have 4 pieces of furniture:

horizon transition aménagement camion

Le garde manger à gauche et le bureau à droite

Our bed will be a bit like a Murphy bed. During the day, it will fold halfway to form a bench, leaving some room to get by in the van at all times. At night, we will completely unfold it to make a bed like our one at home!

We will have a small pantry behind the driver’s seat. The gas stove will be on the side door so, when we open the door, we will be able to cook outside, but we must remember that we always forget ingredients inside. If we place the fridge/pantry at arm’s reach, there will be less to-and-fro.

We will also have a desk/storage unit that will allow us to work on our computers, but also to have a multifunctional inside space when the weather isn’t so good.

There is a lot of space in the Savana between the two seats, especially since we took everything out of it. We could picture a piece of furniture that would come between the two seats while we were driving, which we could move out of the way during our stops. We could also store stuff of all types in it.

To finish, it wasn’t counted, but the indispensable compost toilet that we will make from a pail, and which will make our van different from an apartment, because we won’t be able to put our waste in water.

First of all, we need to build the structures!

 

First of the Finishing Touches

Now that the insulation is done and the major part of the van is covered by plywood, it’s time to hide our mistakes. That’s one of the tasks that are less pleasant, because you don’t see the progress as easily at the end of the day. However, for a good final product, it’s an important step. horizon transition aménagement camion

In woodworking, when you make a hole in the wrong place, or a piece is worn out and you want to fill it in so that the wear doesn’t show when you paint it, there’s a simple trick you should know. Two ingredients are necessary, as well as a spatula to apply it: wood glue and wood shavings. All you have to do is mix the wood shavings (preferably in the same colour as the original wood) with the glue, create a paste, and apply it. We often see people using wood glue alone as a paste, and applying too much. However, wood glue has a particularity of losing strength if it sticks only to itself.

horizon transition aménagement camion

The more you apply to a surface, the less solid the bond is. The role of wood glue is to wet the wood fibres to get them to mix in with the glue and then maintain the bond. If you use too much, the pieces of wood don’t touch each other and the glue has no fibres to bond together. The glue won’t hold. It’s therefore impossible to fill in the holes with only glue. That’s why, by mixing in some wood shavings, you recreate the alchemy necessary, even in a hole.

Having used the first wood we came across, we realized later on that it wasn’t reading the same colour. No big deal, the stain will hide that little fault and will only mark the darker part.
horizon transition aménagement camion

Once this step was finished, it was then time to put a finishing touch on creating the visual aspect that we wanted. A bit of stain, and there will be nothing left to do but to varnish the wood!

horizon transition aménagement camion

 

We used a water stain that we diluted with water, a blue stain and a green stain. Depending on the look you want, there are different ways to apply it. You can either use a brush and let it dry, or use a brush and then use a rag to wipe of the excess water, or you can apply it with a rag dipped in the stain. We chose the third method, as it allows us to bring out the grain of the wood more.

 

Refurbishing a van, end of plywood installation –photo essay!

It took us a few days, but we are making progress in installing the plywood. In hindsight, we can ask ourselves if it was the best solution, but installing the plywood everywhere will give us a cozy place to stay in, even if it’s hard to attach the wood to the metal structure exactly. Most of these things have already been said in earlier articles, so this article will give way mostly to photos..

Refurbishing the Snail: Plywood floor Part 2

escargot horizon transition

La porte d’entrée principale de la maison escargot est en en place!

Installing a plywood floor is not an “easy peasy” job; you have to deal with the different curves that a van like this one has.

escargot horizon transition

Un coin arrière du camion, beaucoup de courbes!

Even though we striated the planks, it’s not always easy to get the curve right or to properly screw in the plywood. The pieces that were framing the Savpropeana don’t always stay in one piece, and sometimes you can make a mistake when cutting it, and the plank blocks your view of what’s behind it. When this happens, you end up putting your screw into thin air. However, as the work moved forward, it was gratifying to see at the end of the day that we did make progress in spite of the swear words that escaped our lips.

A picture’s worth a thousand words, so we are giving you a plethora of words. We put around 3-4 days of work into it, at our modest speed. It is surprising to see how easy it is to fill up big spaces quickly with plywood, but the smaller nooks and crannies are the most difficult, and take the most time. There are lots of indigestible curves for the Sunday workers that we are.

The most important parts of the sheet metal installation are finished, we just have small parts of the job to do which we can fill in as we go along. It is still a mystery to us how we are going to fill in the areas close to the windows because those spaces are difficult to get at, and we don’t know what to use: wood or fabric? We have maximized what we are able to do, and it’s enough for us to continue. As we do so, the present questions will be answered. We will eventually get to a point where it will be imperative to answer them!

Setting up the van Installing plywood

We have now finished insulating the back of the van and we’re starting the biggest part of the job, the part that is actually visible! The front of the van will be done a little later. The complexities of the shapes and the different curves are pushing us to go where we can make the most progress. We’re now at the stage where there is no going back: the walls.

escargot horizon transition

Espace en avant qui n’est pas tout à fait finit

At the very beginning of the project, we had in mind to finish the van in wood panelling. With time going by, and seeing the ton of work that it would be, we chose to use 3/8” pine plywood. As for the floor, it is also done in plywood, but a ¼” thicker so that it is more resistant, since we need to walk on it. We started by looking at panelling, which would have been quick to install, but it was too heavy for everything that we would have to put on it. Plywood is light and resistant, a real advantage in a refurbished van.

escargot horizon transition

le plancher poser, on peut marcher, et une première plaque de poser sur un mur!

The biggest problem for finishing the walls was that the walls of a van are not straight along the whole length. How many times when we were insulating the walls we wished we had a cube truck instead! The walls are rounded in both directions, along the length as well as the height! We’re going to need a stroke of genius to install it correctly, and it was at that moment that we realized that the insulation could have been done better. That would have made installing the panelling easier.

After thinking about it, we came up with a plan. We will do the walls working with the height. We will attach the panels directly onto the steel structure that supports the whole wall. It will allow us to screw the planks in directly, without the screws sticking out on the other end. By using the height, we will have only one curve to deal with, the one that goes from bottom to top. By putting several planks along the length, we can avoid dealing with the curve on the length.

escargot horizon transition

Les structures de métal sont celles que nous entre les laines de verre, on va pouvoir visser dedans.

We’re going to have to take measurements after each plank, and be careful to watch for gaps so that our screws go in the right place and the panels can rest on the structures equally. We’ll also have to cut around the wheels and cover them up later.

escargot horizon transition

Voici un morceau qui ira sur un côté du camion, les lignes que nous voyons sont ce que nommons striée, ce sera l’endos du panneau.

Even though our pieces of plywood are relatively thin, they’re not thin enough to take on the shape of the van, even in one direction. We are therefore going to striate all the planks on the inside. It’s a technique that arches the wood to get it to curve more easily. The technique consists of going over the inside of the wood with a blade repeatedly, not enough to cut it in two, but just to take away one layer of thickness along the whole length. Thus, by creating a little gap, it will be easier to bend the wood. The walls are around 1 metre 40 cm high, we’re going to striate the planks in the middle, around 15 of them.