Jour 8 l’isolation continue: murs et sol

Au huitième jour de travail, nous continuons à avancer sur l’isolation. Comme dit précédemment, nous avons isolé avec de la laine de verre au sol et au plafond, puis nous recouvrons le tout de pare-vapeur dont l’utilité est d’empêcher l’humidité d’entrer.

C’est la première fois pour nous que nous devions installer ce genre de matériel, ce n’est pas toujours le plus facile, surtout avec un camion où les formes ne sont pas droites.  S’il fallait que nous le refassions, il faudrait vraiment faire attention à plein faire en sorte que le pare-vapeur savoir toujours le plus étendu et qu’il épouse bien la forme du camion.

Il aurait également fallu faire en sorte que peut-être la laine de verre soit mieux maintenant par les tasseaux de bois. Enfin il aurait bien fallu faire toute sorte de choses, mais c’est en faisant que nous apprenons.

escargot horizon transition achat

Les fils électriques installés derrière le pare-vapeur. Important de bien sceller tout autour de l’ouverture.

N’y connaissant pas du tout en électricité et n’ayant pas de plans bien établit de l’aménagement souhaiter pour le camion, nous avons passé des fils électriques de chaque côté. Ce sont des fils électriques appelés BX que nous avions trouvé, ils sont entourés d’une gaine en métal qui vient rendre le tout plus sécuritaire. En les ayant mis à l’avance, nous avons pu les mettre dans la structure métallique du camion, derrière la laine de verre et le pare-vapeur. Ils seront ainsi cachés !

isolation camion

La porte de derrière où se trouve normalement la poignée sera pour sceller!

Nous avons décidé d’éliminer au maximum l’aspect antérieur du camion, c’est pourquoi nous avons défait la plupart de coque qu’il pouvait y avoir sur les portes ou à l’avant. En faisant cela, nous nous donnons plus de travail, mais ça nous permet d’isoler le camion au maximum, nous souhaitons utiliser l’avant également et ne pas couper de l’avant à l’arrière comme peuvent faire certains vans aménagés. Refaire les portes en bois nous permettra également de les utiliser pour y fixer des affaires.

escargot horizon transition pose du plancher

Pose du styromousse

Une fois les murs et les portes terminés, nous allons pouvoir passer au sol ! Suite aux différentes lectures que nous avons pu faire, notre choix s’est porté sur du styromousse 1/4 de pouces avec une face avec déjà du pare-vapeur dessus. Le choix de ce matériel a été fait selon ce que nous avons pu lire, il permet de marcher dessus et son isolation thermique et pour les vibrations est très bonne. Nous avons fait le choix d’isoler l’Escargot, mais nous savons également que nous chercherons le soleil en permanence, notre isolation n’est pas pour vivre dedans par des moins 30, mais s’il fallait que ça arrive nous n’y serons pas frigorifier au moins. L’isolation est aussi pour bonne pour le chaud et pour le bruit.

La pose du styromousse (ou polystyrène rigide) est beaucoup plus facile à faire que la laine de verre et le pare-vapeur. Il faut simplement prendre les bonnes mesures et couper selon les reliefs des roues et marches. Il y a une impression d’avancement rapide ! Il faut toutefois faire attention lors de sa pose d’éviter de marcher dessus au maximum afin de ne pas le briser et garder l’isolation complète. Il faudra donc vite faire le plancher avant de pouvoir circuler à l’intérieur.

Afin de protéger l’isolation; le pare-vapeur

escargot horizon transition

L’avant de l’escargot semble isolé!

L’avantage de faire un projet comme celui-ci pour Audrey ou moi, c’est que nous sommes complément novice en la matière et que chaque étape est un nouvel apprentissage. Alors maintenant nous le saurons, si vous mettez de l’isolation, c’est important de la protéger de l’humidité. Cela se fait grâce à un pare-vapeur. Il peut être en papier ou en plastique d’un côté, mais il sera toujours en aluminium de l’autre. Le pare-vapeur sert à empêcher l’humidité, la vapeur d’entrer depuis l’extérieur dans la cloison et de pourrir l’isolation qui a toujours besoin d’être dans un milieu sec.

escargot horizon transition achat

Il faut penser à faire passer l’électricité!

Il y en avait plusieurs types, des lectures que nous avions pu faire sur les modifications de camion, le multicouche semblait être la meilleure solution, mais elle ne se trouve pas ici au Québec. Nous avons donc opté pour un pare-vapeur simple en plastique très résistant. Le côté brillant, aluminium, se place vers l’intérieur! C’est donc une fois que nous avons posé l’entièreté de la laine de verre au plafond et sur les murs que nous nous sommes attelés à cette tâche.

escargot horizon transition

Il faut bien isoler les portes également!

Les tasseaux de bois que nous avions utilisés pour maintenir la laine de verre se sont avérés de fidèles amis afin d’agrafer le pare-vapeur pour ne pas avoir de grosses bulles. (Travail que nous n’aurons finalement pas si bien fait qui compliquera un peu la tâche lors de l’étape suivante) le papier collant rouge quant à lui, il sert à faire la liaison entre les différentes coupes de pare-vapeur, mais aussi à tous les endroits où des trous se présenteraient (notamment au niveau des agrafes), c’est donc normal d’en voir le camion bariolé in fine.

Contre le chaud, le froid et le bruit; l’isolation

Soleil, cocotier, plage, etc., voilà ce que nous aimerions viser. La plupart du temps, on va pouvoir se dire que partir en voiture et dormir à belle étoile dans ce genre de lieux, c’est idyllique. Imaginant le camion sur du long terme, on peut s’imager qu’il faille parfois être à l’intérieur dans des moments qui ne soient pas le plus opportun, car le soleil peut aussi être un fléau à l’intérieur d’une boite en métal. C’est pour cette raison que la prochaine étape de travail sur l’escargot est pour nous l’isolation. Que ce soit contre le froid, mais aussi bien le chaud et le bruit, ce dont nous pensons moins ne général. 

Plusieurs options s’offraient à nous quant à l’isolation. Une solution idéale aurait pu être de le faire au polyuréthane, une mousse que l’on souffle sur les parois et qui en séchant gonflent et se figent. À ce qu’il parait on peut même y fixer des morceaux de bois quand c’est on le pose et en figeant on peut s’en servir comme montant. Le coût reste tout de même élevé; environ 450 $ pour le camion, c’est le prix que l’on s’est fait dire sans vraiment magasiner, mais cela nous paraissait tout de même trop cher.

Même les portes sont isolées 🙂

Nous avons opté pour la laine de verre et le styromousse après la consultation de quelques sites présentant des modifications de camions. La laine de verre est plus économique que le polyuréthane, mais à aussi l’avantage d’être un meilleur isolant contre les vibrations, ainsi que de pouvoir se déplacer facilement s’il y a besoin. Imaginons faire un trou pour un tuyau ou de la ventilation, il suffit de la pousser et de la replacer autour de l’endroit désirer. Le polyuréthane quant à lui doit être dépecer, enlever et il faudra en mettre d’autre.

Mais qui dit isolation, comprend qu’il ne faut pas de trou ! Alors devant la problématique de métal ayant marqué une brèche vers le sol du côté du passager conducteur, un ami nous a fourni une solution ! Il nous a donné une plaque d’acier que Laurent a pu découper et former à l’espace désirer. Ensuite, elle fut rivetée au sol une fois peint de peinture antirouille et le problème fut résolu ! Merci à Vincent pour cela !

Lorsque vous avez un trou comme celui-ci dans votre carrosserie, il est important d’enlever toute la rouille et le métal affaiblit autour. Ainsi on peut s’assurer de riveter la plaque protectrice dans des parties solides. C’est aussi important, car quand que la rouille est présente, elle continuera à se propager.