Toilette à compost

En démarrant un projet comme celui-ci, considérer l’essence que nous consommerons fait un peu pâlir le mot transition dans le projet. Cependant, à force de lecture et d’envisager la vie dans un camion, on se fait petit à petit à l’idée, qu’outre l’essence, mais nous serons peut-être plus écolos dans notre mode de vie que ce que nous étions en appartement.  Nous pourrons produire notre électricité nos besoins, mais une chose plus dure à imaginer lorsque l’on est sédentaire dans une ville, nous ne serons plus des « tout à l’eau ».

toilette sèche camion compost

Un siège…

Avec la concentration de population dans les bourgs il y eut rapidement un problème de salubrité qui s’est dévoilé.  Alors que dans la campagne, on peut faire ses besoins dans un coin sans en produire une quantité énorme, les bourgs de l’époque se sont vite retrouvés avec des montagnes d’excréments. Savez-vous d’où vient le mot cul-de-sac qui nomme une rue avec une impasse? C’était des toilettes à aire ouverte. Savez-vous pourquoi les chapeaux et les bottes sont devenus un code vestimentaire dans les villes? Les chaudières renfermant les besoins de la nuit étaient jetées par les fenêtres et dans les grandes villes les excréments étaient très présents. On a lors mis en place des égouts.

toilette sèche camion compost

Une toilette!

L’égout a été la solution aux problèmes de salubrité causés par les excréments, par leur concentration due à la densité de population des villes.  Sauf que là ou une petite quantité peut suivre un cycle de décomposition normal pour redevenir du compost, une concentration trop importante devient un poison et un contamineur de sol. Ce que l’on appelle maintenant le « tout-à-l’égout », le « tout à l’eau » est ce phénomène moderne ou nous mettons une panoplie de chose dans l’eau. Car tout ce qui se trouve dans la nourriture que vous mangez s’y retrouve, mais aussi les médicaments et tous les produits chimiques que vous pouvez prendre. Beaucoup utilisent aussi la toilette comme une poubelle qui fait disparaitre tout. Résultat des courses; l’eau est un fourre-tout contaminé qu’il faut traité énormément.

toilette sèche camion

Un sceau tout simplement

Les toilettes sèches sont une solution à cette problématique. Vous faites vos besoins dans un bac où vous y mélangerez du brun, un produit sec (sciures, chaux, terre, un mélange, etc.) et le tour est joué. Une fois plein vous le mettez dans un bac à compost et vous laissez faire la nature, dans quelques mois vous vous retrouvez avec un engrais à mélanger pour vos plantes ou à remettre avec de la terre dans le sol. Si le mélange est bien fait, il n’y a pas d’odeur, car quand vous allez aux toilettes, ce qui peut être une source d’odeur nauséabonde et s’intensifier, c’est le fait que cela soit dans l’eau et que ça fermente. Prenez un caca de chien dehors, cela ne sent rien quand c’est sec. Ce qu’il faut c’est avoir la bonne quantité pour le mélange.

Avoir une toilette sèche en ville c’est pas le plus facile, tout est déjà installé pour être relié aux égouts, on n’a pas tous accès à des compostières. Les législations ne sont pas toutes aidantes et permissives en ce sens non plus.  Bref, pas facile d’utiliser ce système simplement. Dans le jardin collectif où nous étions membres, il y avait auparavant une toilette sèche qui a dû être retirée suite à la plainte d’un voisin, car cela pouvait être dangereux pour les enfants qui pouvaient tomber dedans… Depuis, à la place, c’est une belle toilette chimique, pleine d’un liquide obscur qui reçoit les besoins. Il faut bien sûr faire appel avec une compagnie qui vient la vider, alors qu’avant il n’y avait qu’à retourner à la terre le tout….

toilette sèche camion compost

À gauche la sciure, à droite la toilette

C’est pourquoi nous avons fait notre toilette sèche transportable qui sera dans le camion! Alors oui, ce n’est pas forcément une nécessité, on peut toujours aller dans les lieux publics. Sauf que nous nous sommes dit que si jamais on était forcé de dormir en pleine ville, ce pourrait toujours être salutaire. Si on est sur la route, si on est en pleine nature et qu’il y a une tempête on pourra toujours être installé. Le principe de ce petit meuble est tout simple, fermé il sert de banc et une fois ouvert il a un espace ou est stocker la sciure de bois et un autre compartiment ou se trouve un sceau prêt à accueillir nos dons! Concrètement, on ira aux toilettes, on couvrira de sciure et on fermera le tout. Une fois plein, on trouvera un endroit pour faire du compost. On ne participera plus, enfin, beaucoup moins, au tout-à-l’égout, ce sera une source de pollution en moins de notre part et nous sommes bien contents!

Escargomotisation: création des meubles

Créer, penser, faire les meubles que nous utiliserons tous les jours, qui seront notre quotidien, bien penser ce dont nous avons besoin ; pas la tâche la plus facile. Suite à l’achat de l’escargot, nous avons beaucoup regardé ce qui pouvait se faire pour les différentes installations, mais chose un peu cocasse, il semble que le modèle de camion que nous aménageons ne se fait pas tant que ça, où alors c’est avec un toit rehausser. Puis souvent, nous avons vu des installations qui font en sorte que le lit monopolise beaucoup de la place intérieure. C’est quelque chose que nous voulions éviter. Il faut que cela puisse être fonctionnel en journée. De plus, nous ne voyons pas la vie à 100 % à l’intérieur, ce sera un moyen de locomotion et de vie, mais aussi un entre deux destinations où nous pourrions être poser ailleurs.

Avec toutes ces considérations nous avions déjà plus au moins déterminer la place des meubles en faisant les structures, maintenant celle-ci faite, ainsi que l’installation des mûrs et plancher en place, il faut s’attaquer au résultat final. Jusqu’à présent, avoir la structure ne figeait en rien les possibilités, en commençant les meubles, c’est maintenant que nous entamons l’arrivée sur le long processus que nous avons mené, bientôt le style final va se montrer. 

Un peu comme le début du projet, nous avons une idée générale de ce que nous voulons, mais les détails se règlent au fur et à mesure, et ils se régleront. 

C’est deux meubles que nous avons à faire ; le meuble qui servira de bureau et a rangé nos affaires d’artisanats, jeux, livres, etc., et le meuble « garde-manger » où se trouvera le frigo et toute la nourriture. 

Le garde-manger

meuble camion

L’arrière du garde-manger, qui sera contre le mur

Ce meuble va se trouver derrière le siège conducteur, en face de la porte sur le côté. L’idée est qu’il contienne le frigo et tout le nécessaire pour manger et cuisiner. Nous souhaitons pouvoir continuer à manger au maximum comme à la maison, l’espace cuisine est donc important pour nous, il faut un maximum d’espace. 

meuble camion

Le devant du garde-manger

Comme réfrigérateur, nous avons finalement opté pour une glacière électrique, car les petits frigos 12v coûtent excessivement cher, même usagés, puis les petits frigos de maisons, plus abordables, nous videraient la batterie simplement à son démarrage. Nous achèterons/trouverons les produits au fur et à mesure, donc tout compte fait nous n’avons pas besoin d’un espace immense au frais, juste pour le minimum, et les au cas où. La glacière électrique à l’avantage d’être compacte, transportable au cas où et peut même garder au chaud si besoin il y a ! Étant donné le poids que pourrait avoir celui-ci plein, il va de soi qu’il doit se trouver le plus proche possible du sol. 

Une chose importante qu’il faut penser lorsque l’on part dans un voyage comme celui-ci, c’est l’eau ! L’hydratation, on ne peut s’en passer et on ne trouve pas forcément de l’eau tout le temps. Il faut donc pouvoir avoir de bonnes réserves. Elle sera dans le bas du meuble avec le frigo. On aimerait trouver un système de pompe pour ne pas avoir à mettre son verre part terre pour se servir, on avisera par la suite.

Dans la teinture finale!

dans la teinture finale

Penser que dans le meuble, il ne faut pas que les choses puissent tomber, on est dans un camion, bien que l’escargot aille lentement, ça va bouger. On a donc fait un tiroir pour mettre nos pots de vrac où ceux-ci sont contenus pour éviter que le tout puisse se fracasser.

Le meuble se trouve à être à l’extrémité du lit, nous aimerions également pouvoir nous servir du côté du meuble afin de servir de rangement facilement accessible pour du stock.

 

 

Le bureau ; le meuble de travail

Ce meuble-là au niveau de sa confection est un peu plus compliqué, car il doit répondre à plusieurs besoins ! Il servira de meuble où seront les ordinateurs et où on pourra travailler. Ce sera également la table intérieure quand nous en aurons besoin, mais c’est aussi un rangement général pour toutes nos affaires d’artisanats, livres, souvenirs, etc. Ce meuble est en face du lit, mais il a également deux côtés, l’un donnant sur la porte arrière et l’autre sur la porte du côté, qui doivent être fonctionnels. La table devrait également pour être présente si le lit est en place. La partie arrière du meuble sera du simple rangement qui sera accessible facilement aussi la porte ouverte, tandis que l’autre côté sera aménagé pour être le coin-cuisine. Notre gazinière sera imbriquée sur une des portes de côté, de cette façon en ouvrant la porte nous pourrons cuisiner dehors. Ainsi, si on peut aménager le côté du meuble pour que l’on puisse tout avoir en tendant le bras ce sera génial.

 

Des défis

Nous avons utilisés du bois de palettes pour les structure et les bases, le reste aura été du contre-plaqué de 3/8 pouces. Les deux meubles auront été un défi non pensé, car ayant fait la structure on pourrait s’imaginer que le plus dur est fait pour qu’ils s’imbriquent bien dans le camion, mais c’est sans compter sur toutes les courbures qu’il peut y avoir. Il a fallu alors bien calculer les différentes tailles d’étagères que cela aille bien dans le fond pour qu’il n’y ait pas d’affaires qui tombent. J’aurais pensé que cela allait être plus facile à faire, mas nous avons finalement réussi à franchir cette étape. Nous y reviendrons plus spécifiquement avec l’aménagement, mais voici les premières photos.